vers l'avenir 2010

 

 Encore une Fête des vignerons réussie

 

Source: verslavenirnamur édition 2010

  • Jacques BOURGUIGNON

 

GEMBLOUX - Malgré la météo hivernale, la grande foule s'est pressée à la 9ème Fête des vignerons, ce week-end, au Foyer communal de Gembloux.

La 9e « Fête des Vignerons » s'est officiellement ouverte ce vendredi aux alentours de 18 h. Malgré un temps bien délicat, la grande foule s'est précipitée à cet événement devenu incontournable dans la vie gembloutoise.

Le responsable de la fête, Guy Bougelet, et son épouse, enseignante, étaient ravis de ce succès de foule : « Plusieurs facteurs ont joué contre nous, explique Guy Bougelet. Le temps, bien entendu, une mauvaise information et pourtant voyez le Foyer communal, en ces premières heures de la fête... Voici 9 ans, à la création de l'événement, on était loin de penser que cette idée pouvait aboutir et surtout durer. Nous préparons le 10e anniversaire, on mijote déjà un programme assez fabuleux. » Le foyer envahi par des dizaines de stands de vignerons venus de partout, de stands de produits de bouche, de quelques surprises, était aussi et surtout l'affaire de dizaines de personnes, verre de dégustation en main, qui s'informaient très agréablement à propos de la qualité des derniers crus.

« Nous avons voulu, dès la première édition de la fête, que la manifestation soit surtout une rencontre entre des spécialistes, les vignerons, et le public, poursuit Guy Bougelet. C'est le sens du mot fête. Nous organisons les trois journées de façon à ce que les vignerons, les visiteurs et les comités soient heureux d'être venus à Gembloux et veulent revenir l'année suivante. »

Une histoire de famille

La fête des Vignerons a vu le jour en 2001. « Presque un pari, dit le responsable de la fête. Un groupe d'amateurs de vins, des amis et surtout, ma famille, avions l'habitude de nous retrouver pour déguster de grands crus, autour d'un repas, dans une ambiance très agréable, près de Gembloux. L'idée d'une fête des vignerons a été lancée comme par défi. Il fallait une salle qui s'adapte à l'événement, inviter des vignerons, créer aussi un comité pour la gestion et l'organisation... » Dans le groupe, un couple d'oenologues de haut niveau, Jean - Pol et Gisèle Devroye. Celui-ci est enseignant au Collège Saint-Guibert. Il installera les premières éditions de la fête place de l'Orneau, dans la grande salle de l'établissement scolaire. Il fallait trouver une date, l'équipe choisira le congé de la chandeleur : pas d'élèves, peu d'événements dans l'entité... La plupart des vignerons sont, à l'origine de la fête, connus par les familles de l'organisation. Le succès est directement au rendez-vous.

« Nous avons parié dès le départ pour une fête, non un salon ni une manifestation d'envergure, indique encore Guy Bougelet. Une fête où l'on peut rencontrer de vrais vignerons, enthousiastes, aimant leur métier et en parlant avec beaucoup de bonheur. La convivialité, la diversité des produits proposés, la gentillesse des participants : c'était un point de départ auquel nous nous tenons toujours. La vitesse de croisière est actuellement atteinte, nous proposons quelques nouveautés, comme chaque année : une Maison de Champagne, d'autres produits de bouche, la Bulgarie... »

 

Les commentaires sont clôturés

×